Le clitoris en question (Quotidien + Madmoizelle)

ENFIN!!! La place du clitoris remise en question dans les cours d’éducation sexuelle!! Si on se fie à ces statistiques, il est plus que temps d’en parler!

50% des filles de 13 ans 25% des filles de 15 ans ne savent pas qu’elle ont un clitoris. « 83% des filles et 68% des garçons de 3ème et de 4ème ne connaissent pas la fonction du clitoris. (…)

Le concept du viol est mal compris, voire toléré, par beaucoup. Un flou entoure cette violence : certaines personnes considèrent qu’imposer une fellation ou encore qu’un rapport forcé entre conjoints (viol conjugal) n’est pas un viol. »

Pour lire l’article et voir les vidéos —–>
http://www.madmoizelle.com/clitoris-chronique-quotidien-630797

Pas d’épidémie de viols dans nos campus (La Presse +)

« On peut tout à fait analyser et critiquer les chiffres sur les agressions sexuelles, ils sont – comme d’ailleurs énormément de chiffres produits par des recherches – mal expliqués et peu mis en contextes par les médias trop pressés.

Mais, Mme Guiet, même si on trouve des failles méthodologiques dans des études (ce que vous n’avez pas fait) et qu’on ne s’entend pas sur les définitions (ce qui semble être le cœur de la problématique ici), la culture du viol n’est pas qu’une simple question de chiffres, comme vous semblez vouloir le faire croire. C’est, comme son nom l’indique, une question de culture. De comment on traite les victimes de viol, de comment on parle de viol en général, de comment on omet d’enseigner le consentement comme valeur cardinale de notre société, de comment on présente les femmes comme des corps à prendre dans les produits culturels, etc. Ce n’est pas qu’une simple question de quantité de viol, même si cela est un aspect important – au point où on devrait faire davantage de recherches sur le sujet si on ne trouve pas les données dont on dispose assez fiables.

Et même si vous tenez absolument à limiter la culture du viol à des chiffres, Mme Guiet, j’aimerais savoir, combien de viols vous semblent acceptable dans notre société? Quelle est la « bonne » quantité de viols? »

Lili Boisvert