Nous ne sommes pas des roches

r6krlrubCe qui est merveilleux avec toutes ces recherches sur le plaisir féminin et les outils de vulgarisation qui vont désormais avec, c’est qu’on sait maintenant plus que jamais à quel point les femmes peuvent exploser de désir grâce à un clitoris tout destiné au plaisir et à un vagin qui se gorge de sang, se resserre, accueille doigts, pénis ou dildo (ou autre ?) et permet à minimum une, deux personnes ou plus à la fois d’atteindre le septième ciel, encore et encore.

Ce qui est bien avec la libération de la parole des excluEs, c’est qu’on sait maintenant aussi qu’il y a tout plein de gens qui ne veulent plus qu’on les juge pour leur vie sexuelle originale, variée, généreuse, voire débridée. On reconnaît même le droit de ne pas aimer le sexe. Bref, on lutte pour que tout le monde ait sa place au soleil.

Pendant ce temps, il y a des vagins gorgés de ce désir tourneur de tête qui finissent par sécher d’abstinence. Des cornes d’abondance, en somme, dont les fruits pourrissent dans l’odeur âpre du rejet et de l’abandon.

plaisir-solitaireCes vagins appartiennent à de belles femmes brillantes et romantiques et seules, terriblement seules. Des femmes qui font peur peut-être. Des femmes qui, sur la piste de danse, se voient contournées par tous ces partenaires potentiels tels des poissons qui évitent une roche au fond de l’eau. Sauf que ces femmes ne sont pas des roches. Elles savent embrasser comme des déesses, sont disponibles pour de longs slows langoureux et ont envie de faire l’amour plusieurs fois par jour, leur sexe mouillé prêt à accueillir chaudement le corps d’un-e amant-e dans des étreintes humaines qu’aucun bidule ne saurait remplacer.

Ces femmes rentrent bredouilles chez elles et consultent des magazines féminins qui regorgent d’informations sur l’importance d’avoir une vie sexuelle active et épanouie, gage d’une bonne santé. Elles se demandent où les abstinentes de force peuvent se retrouver pour ne pas se sentir complètement larguées.

Elles s’endorment seules, le corps frémissant de désir d’où s’écoule un miel qui finira sa vie dans un lavage chaste à l’odeur d’eau de javel.


Woman and healthy dish with fruitsSourire fruité est une femme qui aime faire l’amour dans tous ses états : danser, embrasser, caresser, déguster, pénétrer ! Le sexe pour le plaisir, le romantisme, la relation avec l’autre, la complicité, la connexion avec l’organique (peaux, muqueuses, liquides, soupirs et cris)… Tous les sens enfin nourris, sans tabou…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s