MaiPoils : Festival des poils en mai!

C’est QUOI le MaiPoils?
Le mois du poil, un traité de paix avec sa peau, plus précisément son poil, inspiré de la
formule du movember ou la Journée sans maquillage. Maipoils est un mois tout en humour qui désire stimuler les échanges autour de notre poil pour comprendre un peu mieux les motivations qui nous poussent à l’éradiquer. Maipoils est en fait un prétexte à se donner les outils et la permission d’être toujours un peu mieux dans sa peau.

C’est QUAND ce festival du poil?
Du 1er au 31 mai de chaque année, dans le respect des limites de chacun (1 jour, 3 jours,
2 semaines ou 1 mois de trêve par exemple, le simple geste de se questionner sur cette norme rend toujours plus possible le libre choix et atténue ce diktat du lisse…)
La première édition a eu lieu en 2017. Prête pour celle de 2018?
Pour voir des photos de corps naturels, clique ici.

COMMENT y participer?
Laisser de côté l’épilateur électrique, le rasoir, les bandes et la cire dépilatoire, jaser
du poil (le soi-disant indiscutable – si petit, si risible, mais pourtant si tabou), oser sortir en public et aller suivre ses activités quotidiennes avec sa repousse, participer aux activités Maipoils
Pour lire des témoignages des personnes courageuses ayant participer au mouvement, clique ici. 

 

Éloïse Caron, artiste québécoise
Éloïse Caron, artiste québécoise

POURQUOI durant le mois de mai?
Le mois de mai, parce que c’est une période idéale reflétant les valeurs du mouvement : soit une réflexion et un changement amorcé tout en douceur, dans le respect de soi-
même. Au mois de mai, la température oscille entre temps froid et chaleur de l’été qui s’amorçe. C’est parfait pour commencer à s’aimer soi-même avant d’affronter le regard des autres. En termes d’homophone, « mai » et « mes » peuvent sonner de la même manière en français, ce qui fait donc référence à une réappropriation de son corps, de sa peau et de ses choix. Les poils sont un également un prétexte à aborder toutes les inégalités existantes quant à la pression et les attentes concernant les femmes et leur pratique de beauté versus les hommes. C’est-à-dire que nous avons beaucoup de misère à accepter simplement qu’une femme ait uniquement ses pratiques d’hygiène régulière, sans plus. Il faut qu’elle altère son corps (ex. épilation, maquillage).

Ça se passe OÙ?
Partout dans le monde, l’événement existe grâce à l’appropriation qu’on en fait et son
rayonnement médiatique.

Édition 2018 bilingue (Maipoils et MaYHAIR)
ORIGINE : Montréal, Québec, Mai 2017.
Fondatrice : Paméla Dumont
Site web : https://www.maipoils.com/


Paméla Dumont est comédienne et activiste féministe. On peut la voir au théâtre depuis 2 ans dans Anne… La maison aux pignons verts de Lucie Maud Montgomery adapté par Frédéric Bélanger et tout bientôt en tournée dans le spectacle Tom Sawyer. Elle est la fondatrice du mouvement Maipoils, pour réelle liberté de choix et une meilleure représentation de la diversité corporelle.
Son site web :  www.pameladumont.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s