Les questions qu’on m’a posé en tant que sage-femme

"We are the granddaughters of the witches they forgot to burn (...) Thank God that being a woman as given me enough rage to get my work done."
« We are the granddaughters of the witches they forgot to burn (…) Thank God that being a woman have given me enough rage to get my work done. »

Kayla Q, une slameuse américaine, nous dévoile une performance inoubliable. Dans ce cours exposé, elle nous livre une marchandise crue, sans assaisonnement. Toutes les questions se bousculent à un rythme effréné. La vérité est crachée aux visages de ceux qui préféreraient ne rien entendre…

Oui, son texte est en anglais, mais une participante a eu l’amabilité de le traduire pour vous.
(La version francophone se trouve à la suite du vidéo). 

Crédits trouvailles et traduction : Saskia Papiccio

Les questions qu’on m’a posé en tant que sage-femme.

À quel point la méthode du coït interrompu est-elle efficace ? Qu’est-ce que le consentement ? Mon enfant de 4 ans a une otite, que devrais-je faire ? Devrais-je faire vacciner mes enfants ? Puis-je allaiter même avec mes implants ? Qu’est-ce que la gonorrhée ? Est-ce que le sucre peut donner une ITS ? Que se passe-t-il avec les fuites anales ? Et les orgasmes spontanés ? Mes mamelons ressemblent à du baloney. Est-ce normal ? Est-ce que cette douleur est normale ? Et pourquoi suis-je si chaude ? Qu’est-ce qu’un col ? Quelle est la meilleure position pour accoucher ? J’ai fait une fausse couche et la lactation n’a toujours pas cessé, qu’est-ce que je peux faire ? Mon mari n’est pas au courant de mes deux avortements, pourriez-vous éviter de lui en parler s’il vous plaît ? Mon partenaire m’a donné la chlamydia pour la troisième fois, que dois-je faire ? Je ne veux pas être enceinte, que dois-je faire ? J’ai la syphilis, que dois-je faire ? Je suis séropositive, que dois-je faire ? Que dois-je faire ?

Les questions qu’on me pose en tant qu’avocate pour des survivantes. Puis-je avoir plus de couches pour mon enfant de deux ans ? Sandy m’a encore volé mon shampoing. Puis-je en ravoir ? Peux-tu m’aider à retrouver la garde de mes enfants ? Peux-tu empêcher la protection de la jeunesse d’entrer, sinon ils vont encore prendre mes enfants. Est-ce que c’est sécuritaire ici ? La dernière fois, il a essayé de répandre du gaz sur mon corps. Vous n’avez pas d’allumettes ici, n’est-ce pas ? Est-ce qu’on peut voir cet endroit sur google map ? Je suis en danger présentement, avez-vous de la place ? J’ai essayé d’appeler la police, rien n’a changé, avez-vous de la place ? J’ai un fusil contre la tempe, avez-vous de la place ? Je suis avec mes trois enfants, avez-vous de l’espace ? Ils ne les prendront pas si je viens, n’est-ce pas ? Mon enfant de 4 ans a besoin de thérapie pour un traumatisme sexuel, offrez-vous cela ? Il a crevé mon poumon gauche, puis-je apporter de l’oxygène chez vous ? N’avez-vous pas des billets de bus ?

Les questions qu’on me pose en tant que femme. Hey Mami, où vas-tu ? Fille, pourquoi t’en vas-tu ? Pourquoi tu ne veux pas simplement parler à un homme ? Chienne ! Pourquoi m’ignores-tu ? Tu es laide et de toute façon tu es une lesbienne ou quelque chose du genre ! Pourquoi es-tu si rude ? Comment se fait-il que tu n’as toujours pas d’enfants ? Pourquoi n’es-tu pas mariée ? À quoi t’attendais-tu en passant par ici ? Chéri, pourquoi ignores-tu mes appels ? Tu sais qu’on est fait l’un pour l’autre, n’est-ce pas . J’ai abandonné beaucoup de choses pour toi. Pourquoi es-tu si égoïste ? Tu aimais ça quand je faisais ça avant. Tu veux me faire des enfants, n’est-ce pas . Tu veux cette queue, n’est-ce pas . N’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

Les réponses que j’ai dû donner en tant que femme. 1) Le corps d’une femme est une puissance impénitente. Elle est si puissante qu’on lui apprend à avoir peur d’elle-même. 2) Femelles, préparons-nous à savoir que nous ne serons jamais préparées. Que chaque décision et chaque choix que nous devrons prendre pour notre corps demeurent le meilleur choix. 3) Une sage-femme est la principale soignante des femmes durant leurs années fertiles. Nous sommes les petites-filles des sorcières qu’ils ont oubliés de brûler. Donc nous sommes formées pour répondre à toutes.
Dieu merci, être une femme m’a donné suffisamment de rage pour faire mon travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s