Je ne connaissais pas l’orgasme, par Lily

media_xll_7201864Quand j’étais petite, maman nous mettait parfois ensemble dans le bain, mon petit frère et moi. On jouait, on rigolait, et quelquefois on se regardait le zizi.

– T’as de la chance d’avoir un zizi, moi j’en ai pas ! Disais-je.
– Ben ouais c’est bizarre, t’as comme des mini-fesses à la place ! Il répondait.

Voilà comment je voyais mon corps à 5 ans : j’ai 2 paires de fesses; l’une devant et l’autre derrière !

Puis, en grandissant j’ai compris que j’avais un orifice, le « trou du bébé » comme je l’appelais, car c’était par là que sortait le bébé, logé dans le ventre de la maman…

Voilà à quel stade je connaissais mon sexe en entrant dans l’adolescence.

Sujet tabou dans la famille, il a fallu que je découvre moi-même ce que j’avais réellement entre les jambes. Et ce que j’y vis me fit peur : « en fait je ne suis pas normale, je n’ai pas un vrai sexe de fille ! »

les-coucougnettesEn effet quand je regardais de plus près, si j’écartais les lèvres, il y avait un truc qui ressemblait à un mini-pénis, et pire : des trucs tout flasques, juste en dessous qui ressemblaient à des coucougnettes vides !

Ainsi j’ai longtemps cru que mon sexe était mi-garçon, mi-fille…

Aucun cours d’éducation sexuelle à l’école n’a démenti ma croyance, car il n’était toujours question que de pénis et de vagin, de pénétration et de contraception.

Je me disais que si on nous parle que de ça, c’est qu’il n’y a qu’une vérité : la sexualité c’est un embout et un trou, rien d’autre !

Ce n’est qu’à l’âge de 20 ans que j’ai tout compris. Ça a été pour moi une révélation, un autre monde qui s’ouvrait !

C’est en cherchant comment améliorer mon plaisir au lit avec mon copain que je suis tombée sur des sites féministes.

vulveRévélation : le sexe d’une femme se compose d’une vulve, d’un clitoris, de grandes lèvres et de petites lèvres. Pourquoi personne ne m’en avait jamais parlé ? Pourquoi tous ces professionnels de santé ne m’ont toujours examiné que mon vagin, comme s’il était le seul existant ?

C’est alors que j’ai compris que je ne connaissais pas l’orgasme. Que le plaisir sexuel que j’avais ressenti jusque-là n’était rien comparé à l’orgasme féminin.

Mon principal organe de plaisir était un parfait inconnu, tant pour moi que pour mon copain qui partageait ma vie depuis 1 an. Il n’avait jamais regardé mon sexe, ne l’avait jamais caressé avec ses mains.

J’avais un peu honte de mon sexe étrange, fripé et poilu. Le seul qui m’importait était le beau phallus mâle, puisque la sexualité ne se résumait qu’à lui, non ?

Comment avais-je pu passer à côté ???

shaktiJ’ai découvert la masturbation avec timidité, étonnement et patience : mon clitoris était comme endormi, je ne le sentais pas, et il ne sentait pas mes caresses. Petit à petit il s’est éveillé, je suis partie à se découverte, il m’a fait vibrer et emmener dans de merveilleuses contrées… Et je le découvre encore jour après jour, il m’émerveille inlassablement.

La coupe menstruelle, la symptothermie, le tantrisme, la méditation orgasmique, (etc) sont autant de découvertes qui m’emmènent aujourd’hui au plus proche de mon corps, et je souhaite à toutes les jeunes filles de découvrir et de prendre en main leur sexualité avec autant de passion et de curiosité !


unnamedLily est une jeune femme passionnée de nature et de simplicité, qui aime remettre tous les domaines du quotidien en question. Au-delà de ce que notre culture lui a appris, elle honore le retour à soi, le fait de partir à la découverte de la vérité et d’être capable de penser par soi-même.

2 réflexions sur “Je ne connaissais pas l’orgasme, par Lily

  1. Je suis toujours étonné de la puissance sexuelle de ma conjointe : moi, je jouis un fois et c’est fini. Elle!!!! Elle!!! Elle jouit et jouit encore! C’est tellement fort, c’est impressionnant! J’ai le goût de dire : « Les filles dégnaisées-vous et découvrez toute cette puissance sexuelle qui est en vous! Vous êtes géniales! Permettez vous de vous découvrir, de vous laisser découvrir et de jouir!

    J'aime

    • Les femmes « pas déniaisées » dont tu parles le sont souvent à cause de certains hommes qui ne pensent qu’à leur plaisir… si la femme ne jouit pas avec leur pénis, elle devient frigide, immature ou autre. Ce n’est pas facile de découvrir son corps quand son partenaire s’en fout royalement… heureusement, tous les hommes ne sont pas aussi égocentriques. 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s