J’ai vu mon col, par Caroline Séguin

Quel moment désagréable que celui d’aller passer un examen gynécologique. Qui aimerait d’emblée s’installer sur une table de métal et se faire regarder l’entrejambe avec une lumière ? Il en existe peut-être, mais je n’en connais pas et je n’en fais pas partie non plus.

Bon, je fais avec. Je fais comme si j’étais super cool avec ça, mais vraiment, j’ai hâte de remettre mon pantalon pour quitter la clinique. C’est si impersonnel…et secret ! Tout est caché dans ces examens : un rideau pour ne pas qu’on nous regarde enlever nos vêtements, quand ce n’est pas le médecin qui sort tout simplement de la pièce, puis un petit drap blanc en papier pour se cacher.

Pour cacher quoi au juste ? Pour ne pas voir le médecin regarder ce que nous-mêmes n’avons jamais observé, c’est-à-dire notre vagin ? On fait bien des choses avec lui, mais l’observer, pas sûr. C’est étrange tout de même. Certaines vont passer des heures à s’observer attentivement dans le miroir à la cherche de toutes leurs petites imperfections, mais trouverons tout à fait normal de se cacher lorsqu’un pur inconnu lui reluque l’intérieur.

Et je faisais moi-même partie du lot jusqu’au jour où on m’a demandé : « veux-tu voir ton col d’utérus ? » Quoi ? C’est possible de voir ÇA ? On dirait que lorsque l’on se fait suivre par des sages-femmes (c’était lors de ma 2e grossesse), c’est le genre de question qu’on se fait poser à son Pap test. Tout au long de cette grossesse, il est vrai que c’est le genre de question que j’ai entendu régulièrement.

En effet, les sages-femmes redonnent aux femmes la responsabilité de leur choix, mais surtout de leur corps. En effet, pourquoi cache-t-on tout ce qui est en lien avec cette partie du corps ? Parce que c’est quelque chose « d’intime » ? Et pourtant, dans une société autant sexualisée, c’est plutôt étonnant.

On parle de liberté sexuelle et d’émancipation, mais dès qu’on tombe dans les choses « sérieuses », on préfère rester dans l’ignorance et laisser les experts travailler sans les regarder. Redonner le pouvoir de leur corps aux femmes, ça peut donc passer par proposer à leur patiente de voir ce qu’elles n’ont probablement jamais vu de leur vie, soit leur col d’utérus.

J’avoue que je n’ai pas trop su quoi répondre à la question de la sage-femme. J’étais réellement surprise de me faire offrir de regarder cette partie de mon corps. Mais bon, rendu là, bien installée et rien à perdre, aussi bien dire oui ! Je vous dirais qu’il n’y a rien d’extraordinaire à voir et en même temps, ça m’a appris beaucoup.

J’ai pris conscience que toutes les femmes ont ce potentiel au plus profond d’elle-même d’ouvrir un passage pour la vie. C’est puissant quand même ! Cette minuscule chose allait laisser passer un être humain… J’ai, à l’intérieur de moi, un organe qui peut s’ouvrir et laisser passer quelque chose de complètement nouveau, unique et qui aura été créé de toute pièce.

La création fait partie intégrante des Hommes, mais la femme possède physiquement ce don. Avoir la possibilité de voir son col d’utérus, c’est voir en direct cette puissance féminine qu’on préférerait peut-être garder cachée. Parce que savoir fait peur, parce que voir éveille. Et difficile de retourner dans l’ignorance par la suite. Prendre véritablement possession de son corps de femme, c’est reconnaître cette puissance de création et ça n’a aucun lien avec le fait d’avoir des enfants ou non. C’est une force donnée à toutes ; le potentiel de créer un lien entre le mystérieux et le concret, entre l’invisible et le visible.

Alors pourquoi tant de cachette ? Arrêtons de garder ce savoir dans le secret et espérons le jour où nous pourrons toutes dire : « J’ai vu mon col ! »


Crédit photo : Pierre-Étienne Bergeron


Caroline Séguin. Artiste du quotidien, j’aime créer ma vie comme je l’entends. Que ce soit au moyen de la musique, du coaching ou de l’écriture, je m’amuse à explorer les zones d’ombres de la performance et à mettre en lumière ce qu’on garde généralement caché.

Une visite sur son BLOGUE PERSONNEL ?

Si tu veux participer, clique ici pour savoir comment procéder!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s