Casey Jenkins – tricoter mon utérus

Casey Jenkins est assez spéciale et controversée. Originaire de Melbourne, cette australienne de 37 ans s’amuse à tricoter tranquillement à l’aide de son sexe… sans prendre la peine de s’interrompre lors de ses menstruations :

 

Pendant 28 jours, je tricote à l’aide d’une pelote de laine introduite dans mon vagin. Chaque jour, je prends une nouvelle pelote que j’insère à l’intérieur de mon corps avant d’en sortir un fil que j’utilise ensuite pour tricoter.

Le Vagin Connaisseur ne sait pas s’il voudrait porter un foulard de cette artiste, mais il tient absolument à promouvoir toutes formes d’arts reliées à la vulve. De plus, le message que tente de communiquer cette féministe avec son oeuvre, est important:

 

En associant la vulve à une activité vue comme réconfortante, bénigne voire ennuyeuse, comme le tricot, je caresse l’espoir que les gens remettent en question la peur que le sexe féminin leur inspire.

Une visite sur son SITE WEB ?  Ou tu préfères peut-être Twitter ?

Crédit trouvailles : Anabel Gravel Chabot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s